ZONE A

3 février 2013

ZONE A

Filed under: Non classé — R&B @ 10 h 38 min

La ZAD est partout !

ZONE A comme Anarchisme

Comme A Défendre

Comme A Débattre

ZONE A n’a pas de chapelle, mais de nombreuses racines et branches.

(A)VENIR

Un regard libre sur les réflexions concernant les pratiques et théories antiautoritaires. Il sera question de luttes et d’initiatives mais Zone A ne sera pas un blog d’information, faute de réactivité suffisante.

L’anarchisme est avant tout une lutte quotidienne contre toutes les formes d’exploitation et d’oppression. Elles sont aussi nombreuses que variées, hélas, et seront traitées sans hiérarchie.

C’est aussi la recherche permanente d’espaces et d’initiatives susceptibles de créer d’autres modes de relations entre individus ou groupes d’individus, d’autres modes de production et de consommation, ou d’obtenir des améliorations graduelles, partout où cela est possible.

L’anarchisme est révolutionnaire, dans le sens où il est incompatible avec une vision réformiste de la société capitaliste. Mais l’idée de révolution ne saurait se limiter à l’imagerie mythique de la barricade et de la prise de la Bastille. Elles est permanente, partout, dans la diffusion des idées, dans les luttes sur le lieux de travail, dans l’organisation des quartiers, des minorités, dans la défense de l’environnement, dans la création artistique, et sous de nombreuses autres formes encore.

L’anarchisme est social, parce qu’il exige l’organisation, la coordination et la coopération, sur des modèles cohérents avec sa vision sociétale.

L’anarchisme rejette toute idée d’avant-garde autoproclamée, quel que soit le masque derrière lequel elle se cache.

L’anarchisme est pluriel et vivant, et ne peut être enfermé dans nul dogme ou modèle unique.

Tout en se démarquant très clairement d’analyses et d’approches différentes, vous ne trouverez pas dans Zone-A d’attaques virulentes et polémiques vis à vis de l’anticapitalisme au sens large. Les vrai-e-s ennemi-e-s ne sont pas en leur sein.

Mais il n’y a pas non plus application de la formule douteuse « Les ennemis de mes ennemis sont mes amis ». L’anticapitalisme a parfois des relents nauséabonds. Le radicalisme libertaire est indissociable de l’antiracisme. Tout appel à la haine et aux discriminations de genres, de races ou de croyances, marque une ligne rouge infranchissable.

Au-delà du mouvement libertaire et de ses relations avec les milieux radicaux, existent aussi des tendances (et des frictions) au sein même de ce courant.

La démarche de Zone-A sera toujours d’être le porte-parole de toutes les tendances confondues, dans le respect de la diversité et dans la recherche de rapprochements.

Enfin, il n’y a pas d’anarchisme sans ouverture et Zone-A ouvrira ses colonnes aux initiatives et réflexions sur les sciences sociales et politiques, sur les initiatives autogestionnaires, sur la culture, sur les luttes de libération, sur les formes de résistance à toutes les formes de domination et d’exploitation.

Ils/elles sont plus d’un-e- pour cent. Ils/elles sont légions. Ils/elles sont partout.

Tous les articles parus dans Zone-A peuvent être librement reproduits sous quelle que forme que ce soit.


 

Pas de commentaire »

No comments yet.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress